Préface

Le Bureau des longitudes, institué par la loi du 7 Messidor An III (25 juin 1795), fonctionne actuellement comme une académie scientifique dans le domaine des sciences de l'Univers et débat de problemes d'actualité dans ce domaine.

A l'initiative de J.-J. Levallois, membre correspondant du Bureau des longitudes et géodésien éminent tant au niveau national qu'au niveau international, le Bureau des longitudes s'est saisi, a l'automne 1997, d'une réflexion sur un theme qui releve de l'une de ses missions d'origine : la géodésie. J.-J. Levallois avait, en effet, a plusieurs reprises attiré l'attention du Bureau sur la situation actuelle de cette science. En effet, la géodésie a bénéficié d'évolutions rapides et spectaculaires des techniques utilisées; toutefois, elle a perdu une certaine identité scientifique, principalement en France, ou ni les structures de recherche, ni l'enseignement universitaire, ne lui donnent la place qu'elle mériterait.

A la suite de plusieurs discussions au cours de séances successives du Bureau des longitudes, il est apparu que la géodésie n'avait plus actuellement une visibilité suffisante et que les compétences réunies au sein du Bureau (voir composition du Bureau des longitudes pour l'année 2001 en page 6) pouvaient etre mises a contribution pour engager une réflexion pluridisciplinaire et mener a des recommandations destinées a la fois a la communauté scientifique concernée et a ses diverses tutelles de façon a améliorer la place de la géodésie.

La réalisation d'un livre blanc du Bureau des longitudes consacré a la géodésie a ainsi été décidée et la coordination en a été confiée a C. Boucher, qui s'est entouré d'un groupe de travail constitué de spécialistes des différents aspects de la géodésie (voir sa composition en page 5). Ce travail a été réalisé en étroite coopération avec le Groupe de recherches de géodésie spatiale (GRGS) dont plusieurs responsables étaient également membres du groupe de travail du Bureau des longitudes.

Ce livre blanc qui a pris le titre , est le résultat du travail de ce groupe, apres de nombreux échanges de vues et de discussions au cours de séances du Bureau a l'occasion des différentes étapes de la réflexion. Il faut se réjouir que son aboutissement ait mené a un ensemble de recommandations tres claires, qui devraient aider au choix des orientations futures et des themes prioritaires, ainsi qu'a l'organisation des équipes et de l'enseignement. Ces recommandations devraient etre prises en compte dans les différentes entreprises qui seront menées dans le futur par les acteurs de cette science et devraient également donner aux tutelles les éléments de base pour les évaluations scientifiques dans ce domaine et l'attribution de postes et de crédits.

A l'appui de ces recommandations, un rapport scientifique qui constitue la partie principale de ce document, décrit la géodésie, ses caractéristiques, ses acteurs et son enseignement; il décrit également les systemes de positionnement, les résultats obtenus dans les différents domaines de la géodésie et ses utilisations. Ce rapport est complété par un certain nombre d'annexes qui donnent des éléments plus détaillés sur les références bibliographiques, le systeme international de référence terrestre, la mesure du temps, les modeles globaux de pesanteur et les missions spatiales associées.

Il faut noter que la conclusion de ce travail de réflexion coincide avec le lancement tres réussi de la mission franco-américaine JASON d'océanographie spatiale, ainsi qu'avec la perspective du programme européen GALILEO de navigation par satellites, ce qui ouvre de nouveaux horizons aux travaux scientifiques en géodésie spatiale.

Le Bureau des longitudes est particulierement redevable au travail de coordination de C. Boucher et a l'apport des différents membres du groupe de travail, en particulier de F. Barlier et B. Guinot, qui ont eu un rôle particulierement actif dans la rédaction du document, ainsi qu'aux contributions de différents scientifiques d'organismes concernés par la géodésie.

La réalisation pratique de l'ouvrage est due a Y. de Kergrohen, secrétaire administratif du Bureau des longitudes, qui a été chargé de l'homogénéisation des différentes contributions fournies sous des formes informatiques diverses et de la finalisation technique du document. Nous le remercions vivement pour les efforts importants qu'il a consacrés a cette tâche.

Nous rendons hommage a la mémoire de J.-J. Levallois, qui est a l'origine de ce travail et qui nous a quittés avant d'avoir pu apprécier le travail accompli.