Pierre-François-André MÉCHAIN


Astronome né à Laon (Aisne) en 1744, mort à Castellòn de la Plaña, Espagne en 1804.

Né à Laon le 16 août 1744, Pierre-André Méchain est remarqué par Lalande dont il suit les cours au Collège de France. L'Académie des sciences le charge de la Connaissance des temps en 1788 jusqu'à son départ pour la partie la plus au sud de la Méridienne de France, à mener jusqu'aux Baléares. L'opération, décidée à l'issue de la Révolution française, a pour objet la détermination du mètre, devant représenter la dix-millionième partie du quart du méridien terrestre. Pour ce faire, il est prévu de mesurer un arc de méridien depuis un point situé au niveau de la mer (Dunkerque au nord de la France) à un autre, en Espagne, cet arc étant, en outre, situé de part et d'autre du parallèle de 45° de latitude Nord. Méchain est chargé de la difficile partie de l'arc qui franchit les Pyrénées. Il mène d'abord campagne pour la partie Barcelone-Carcassonne où il rejoint Delambre dans l'opération commencée en 1792, mais que différents événements retardent jusqu'en 1798, lorsqu'il rentre à Paris en septembre. De ses mesures et de celles de Delambre, contrôlées par plusieurs commissions de caractère international, sera issu le mètre de la loi du 10 décembre 1799. Méchain remplace Lalande en 1800 comme directeur délégué du Bureau des longitudes à l'Observatoire de Paris. En 1803, il repart en Espagne pour la prolongation de la Méridienne de France jusqu'aux Baléares; en fait il s'épuise à trouver l'origine d'une anomalie de ses mesures - qui ne sera expliquée que bien des années plus tard par Delambre. Il meurt le 20 septembre 1804 à Castellòn de la Plaña.
» Retour à l'historique