Pascal WILLIS



Géodésien, né en 1960 à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines)

     Ingénieur des Ponts, des Eaux et des Forêts, ancien élève de l'Ecole Polytechnique (X80), il a commencé sa carrière à l'Institut Géographique National en 1983. Il s'est spécialisé dans le domaine de la géodésie spatiale : tout d'abord en utilisant le système américain de navigation par satellite GPS ; puis le système russe GLONASS, en organisant la campagne internationale IGEX-98 pour l'International GNSS Service (IGS) ; puis enfin avec le système français DORIS développé par le CNES, pour lequel il est depuis 2009 le président de l'International DORIS Service (IDS). Il a aussi participé au Centre National d'Etudes Spatiales (CNES) à l'étude des applications scientifiques du système européen Galileo. Ses recherches portent principalement sur l'amélioration des calculs d'orbite et sur la localisation précise des stations de poursuite au sol. Il s'est intéressé aux erreurs systématiques liées au système de référence géodésique terrestre dans la détermination du niveau moyen de la mer et a été impliqué dans les missions spatiales franco-américaines TOPEX/Poséidon, Jason-1, Jason-2. Il s'est aussi intéressé à la valorisation scientifique des calculs géodésiques DORIS, tant pour des applications géophysiques (tectonique des plaques ou rebond post-glaciaire) que pour des applications climatologiques (analyse des retards troposphériques). Il a étudié l'impact sur l'orbitographie et la géodésie de l'effet d'anomalie sud-atlantique (SAA), ainsi que celui de certains modèles (frottement atmosphérique ou pression de radiation solaire agissant sur le satellite). Il a créé le Laboratoire de Recherche en géodésie (LAREG) à l'IGN en 1991. Suite à une coopération de longue date (depuis 1990) avec le Jet Propulsion Laboratory (Pasadena, USA), il a effectué une mission scientifique de 2001 à 2006 dans cet organisme . Il a reçu le prix Antoine d'Abbadie de l'Académie des sciences en 2006. A partir de 2007, il a été mis à disposition auprès de l'Institut de Physique du Globe de Paris. Il a été secrétaire du Bureau des Longitudes de 2010 à 2014, après avoir déjà occupé cette fonction en 2000 et 2001. Il a participé à la rédaction de plusieurs ouvrages collectifs pour le Bureau des longitudes : projet européen Galileo (2003, puis réédition en 2008), ouvrage sur les observatoires de la Terre (2009), ouvrage sur les références spatio-temporelles. Il est très impliqué dans l'Association Internationale de Géodésie (AIG), pour laquelle il a occupé les fonctions de Secrétaire Général Adjoint de 1991 à 1995 et participé à de nombreux groupes de travail et services scientifiques. Il a assuré de nombreuses fonctions d'éditeurs de journaux scientifiques comme le Journal of Geodesy (de 1995 à 2003, puis de 2007 à 2015) ou Advances in Space Research (de 2008 à 2014) et d'assistant Editeur-en-Chef des IAG Symposia Series (de 2011 à 2015). Il est Editeur-en-chef d'Advances in Space Research depuis 2014.

Homepage

» Retour à Présentation